Soutien à la création

Résidences 2022

Amare Seule meurt la peur

Résidence du 21 novembre au 1er décembre
Visite de chantier
Atelier 231
1er décembre - 19:00

Entrée libre

Seule meurt la peur

A travers une ritournelle du « même pas peur », nous créerons des partitions chorégraphiques et théâtrales avec une désinvolture méticuleuse. Explorant et exposant une nouvelle fois une tragédie de la vie, aussi intime qu’universelle, cette fois-ci autour de la « politique de la peur », avec toujours et plus que jamais un sens de la dérision, un pouvoir dans l’humour et un jeu de l’absurde corollaire à notre conditionnement. Puisant dans notre désir de vie, de dissidence et d’amour du risque, nous explorerons les analogies du « souffle réanimant nos espoirs » dans une ambiance extravagante et saturée, gorgée de musique entêtante, habitée par des corps extatiques et enflammés.

(c) DR

Partenaires

en cours

(c) JM Collavizza

Amare

La Compagnie Amare est un collectif dont Amandine Vandroth assure la direction artistique. Elle affirme un goût renouvelé pour la transdisciplinarité et les oeuvres collaboratives. Au départ, Amare est le fruit d’une rencontre entre Amandine et Maeva Lambert, avec qui elle coécrit et joue Quizàs depuis sa sortie datant d’avril 2018.

Quizàs a vu ses débuts au sein du programme professionnel intensif en danse contemporaine/performance qu’elles ont suivi avec des chorégraphes internationaux. Le travail de la Compagnie part d’écriture de plateau, d’improvisations, et se construit en entremêlant fiction et expériences personnelles détournées avec un travail quasi sociologique (Amandine étant titulaire d’une licence et Ludovic Mepa, ingénieur son avec qui elle collabore travaillant dans le documentaire sonore) effectué au travers de rencontres et d’interviews lors des créations. Sur un fil ténu entre une recherche extrêmement physique en danse et des textes référencés ou écrits par la Cie, les interprètes d’Amare mettent au diapason l’art performatif, le sens de la dérision et la liberté de ton.