Notre site internet utilise des cookies afin de faciliter votre navigation. En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Atelier 231 - Centre National des Arts de la Rue

Centre National des Arts de la Rue

Accueil Residences Compagnies accueillies P Pas ta trace Elles…comme des vagabondes
 
Imprimer

Elles…comme des vagabondes

Elles...comme des vagabondesRésidence du 11 au 18 avril 2012

Aide à l'adaptation, résidence de diffusion et co-accueil avec
Le Rive Gauche

Scène concentionnée pour la danse de Saint-Etienne-du-Rouvray 
Rive Gauche  


Spectacle

Du Vaucluse à la Normandie en passant par la Bretagne, la danseuse et chorégraphe Gisèle Gréau et le vidéaste Laurent Mathieu se sont engagés dans un voyage dans le temps et dans les temps. Son titre Elles… comme des vagabondes donne le ton à la recherche qui a présidé, dans un premier temps, à la conception d’un film. « D’un film de cinéma, avec sa durée invariable et son cadre fixe. » Sur le thème de l'errance, mais aussi de la liberté, Gisèle Gréau et Laurent Mathieu se sont livrés à une véritable création en marche dans des paysages appelés, selon les saisons et les lieux, à se construire et à se modifier en fonction des éclairages et des couleurs que la nature leur a imposé sans pour autant les contraindre. Le second temps est celui de la création chorégraphique qui viendra s'appuyer sur le film. Tout sera dans le frémissement, dans le geste esquissé, dans la manière même de se mouvoir pour atteindre cette sensation de « flottement intérieur » qu'on ne ressent jamais aussi bien que dans les rêves... ou sur scène. Une démarche, dans tous les sens du terme, éminemment poétique ! (d’après François Vicaire)

« C'est après la création du film qu'arrive celle du spectacle, après que nous ayons traversé ces espaces, couleurs et sensations, traversé ces lieux où l'on se perd tel des "voyageurs du vide", où l'espace a fini par s'introduire dans le corps de la vagabonde... noir, vert, rouge, blanc, jaune...
Ce spectacle mêlant film et événement, s'annonce comme une transposition, un témoignage en forme de re-création qui donnerait à rêver sur ce qui a eu lieu tout en proposant une nouvelle aventure à partager, une "circulation aventureuse" à renouveler, avec, inscrite, la mémoire des premières empreintes/empruntes. Un chemin à fréquenter à plusieurs, lui qui, à l'origine, était vécu en solitaire.   
"Elles...comme des vagabondes" invite le spectateur/piéton à des départs, des écarts, des croisements où la rencontre ne se fera pas uniquement avec les artistes mais aussi avec les autres spectateurs : deux chorégraphies parallèles qui s'organisent l'une par rapport à l'autre dans un parcours liant extérieur et intérieur. En parcourant cette scène ouverte et partageable le spectateur participe de la transformation du lieu et de sa perception. Découvrir mais aussi imaginer. »

Gisèle Gréau et Laurent Mathieu


 

Lieu et horaire

picto - infoMardi 17 avril
20h30
à l'Atelier 231 (pas de restauration)
Entrée libre


Voir les photos du Carnet de résidence

 

Conception et mise en espace : Gisèle Gréau
Images : Laurent Mathieu
Installation plastique : Elsa Tomkowiak
Lumière : Denis Desanglois et Laurent Beucher

Costumes : Corinne Lejeune
Danse et chorégraphie : Marion Soyer, Gisèle Gréau, Pauline Maluski, Jérôme Pont
Musique : Raphaël Quenehen, Sébastien Palis

Durée estimée : 1h30 (spectacle + film)

Partenaires

Accueil en résidence : Cie Beau Geste au Dancing
Les partenaires : la ville de Rouen, la région Haute-Normandie

Pour la réalisation de ce spectacle, la compagnie Pas ta trace est accueillie en résidence à l’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue de Sotteville-lès-Rouen, en collaboration avec le Rive Gauche, scène conventionnée pour la danse.

 

Agenda
Actualités
Rue et Cirque, la médiathèque numérique (Nouvelle fenêtre)La médiathèque numérique
des arts de la rue et des arts du cirque.