Notre site internet utilise des cookies afin de faciliter votre navigation. En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Atelier 231 - Centre National des Arts de la Rue

Centre National des Arts de la Rue

Accueil Actualités
 

Actualités

TRIBUNE : Un espace public en état d’urgence artistique

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer

TRIBUNE


Un espace public en état d’urgence artistique

A chaque printemps, on voit fleurir de nouvelles annonces médiatiques. Culture pour tous, culture pour chacun, accès à la culture pour les publics empêchés… On allait voir ce qu’on allait voir, l’art et la culture ne seraient bientôt plus réservés à une élite cultivée. Les années passent, les annonces passent, les ministres passent…

Pourtant, la France peut s’enorgueillir d’être en pointe sur une forme démocratique par essence, la création et l’action artistiques en espace public. Un art qui touche tous les citoyens sans exception, qui bouleverse les catégories, qui défie les chapelles, qui permet aux artistes de partager un regard singulier sur nos espaces communs, sur leurs usages, sur leurs récits. A l’heure où la France est confrontée à la  terreur, aux replis identitaires et à la peur de l’autre, l’espace public est plus que jamais un enjeu majeur, et les artistes y ont un rôle essentiel à jouer.

Car ce secteur artistique est en plein bouillonnement. Les arts visuels et le spectacle vivant se croisent, liés par le souci permanent du contexte. Certains artistes construisent leurs oeuvres avec les habitants, d’autres inventent avec le territoire qu’ils arpentent, d’autres encore s’impliquent dans les quartiers les plus fragilisés …

Sans conteste, la France est sur ce sujet une référence : les compagnies de théâtre de rue ou les artistes plasticiens sont invités dans le monde entier, les festivals et les grands évènements urbains français sont les rendez-vous incontournables des artistes et professionnels étrangers, les réseaux européens sont pilotés par des structures hexagonales.

Et puis le Parlement a inscrit dans la loi la notion de droits culturels en juillet 2015, changement fondamental de conception des politiques publiques de la culture, au coeur de l’action de nombreux de nos lieux. Et c’est sous l’impulsion de la Fédération nationale des arts de la rue qu’il a été demandé l’étude d’un nouveau 1% pour financer l’art en espace public.

Dans tout ceci, le Ministère de la Culture et de la Communication joue un rôle bien marginal :

  • Nos quatorze centres nationaux reçoivent à eux tous un financement inférieur à un seul théâtre national.
  • Le centre de ressources du secteur HorsLesMurs va disparaître et être fusionné avec celui du
    théâtre.
  • A force de la réclamer, il existe même depuis 2014 une Mission nationale pour l’art et la culture en
    espace public. Réunissant spectacle vivant et arts visuels, festivals et évènements urbains,
    ministères, élus, collectivités territoriales et urbanistes, ses travaux très féconds ont réuni une
    centaine de personnes. Ses préconisations précises ne sont à ce jour suivies d’aucune mesure
    concrète.

Tout tarde, s’englue dans les méandres du ministère, est renvoyé toujours à plus tard, à trop tard.

« Tout changer pour que rien ne change ». Et si la litanie des déclarations de bonnes intentions n’avait finalement pour but que de toujours repousser à l’année suivante la prise en compte de formes de création artistique qui touchent le plus grand nombre ?
 

Le réseau des Centres Nationaux des Arts de la Rue et de l’Espace Public

   

Festival Viva Cité - Les rencontres professionnelles

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer

Viva Cité est aussi un temps de réflexion et d'échange de points de vue sur les arts de la rue. A cette occasion plusieurs rencontres professionnelles seront proposées durant cette 27e édition du festival
 
 

Télécharger le programme des rencontres professionnelles (pdf)

SAMEDI 25 JUIN

10h00 – 12h00 | Nouveaux territoires et outils de constructions partagées, enjeux pour les arts de la rue : réseaux professionnels, schémas d’orientation et de développement pour les arts de la rue et de l’espace public, Livre blanc

Hôtel de Ville, Salle des mariages

Modératrice : Claudine DUSSOLLIER
directrice de la collection « Carnets de rue » aux éditions l’Entretemps
 

ReNAR, un Réseau Normand pour les Arts de la Rue

Agnès LAIGLE, directrice de l’Archipel, scène conventionnée de Granville et directrice du festival Sorties de bain, chef de file du réseau ReNAR
Christophe COUILLEROT, chargé de mission Arts de la rue et événements culturels, Direction de la Culture - Communauté d'agglomération Caen la Mer - Ville de Caen et programmateur d’Éclat(s) de rue, saison des arts de la rue de Caen, membre du réseau ReNAR



RADAR, un Réseau d’Accompagnement Des Arts de la Rue en Bretagne

Michèle BOSSEUR, co-directrice du Fourneau, centre national des arts de la rue de Brest, chef de file du RADAR
Caroline RAFFIN, secrétaire générale du Fourneau



Réflexion et construction partagées, le SODAREP, Schéma d’Orientation pour le Développement des Arts de la Rue et de l’Espace Public

Lucile RIMBERT, présidente de la fédération nationale des arts de la rue
Serge CALVIER, vice-président de la fédération nationale des arts de la rue



Mise en oeuvre d’un SODAREP à l’échelle de la région normande

Emilie LHOSTE, vice-présidente de la fédération normande des arts de la rue
Anne LE GOFF, directrice du centre national des arts de la rue l’Atelier 231 et du festival Viva Cité



Présentation des travaux sur le Livre Blanc des arts de la rue

Lucile RIMBERT, présidente de la fédération nationale des arts de la rue
Serge CALVIER,
vice-président de la fédération nationale des arts de la rue

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

12h30 – 13h30 | Apérue de la fédération nationale des arts de la rue autour du Livre Blanc

Bois de la Garenne, stand de la fédération, pot organisé avec la complicité d’ASTUS, Association Sottevillaise Toute Utilité Sociale

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

13h00 – 15h00 | Réunion d’information sur la formation supérieure de la FAI-AR dans le contexte du recrutement des apprentis de la promotion 2017-2019

Présentation et exposé des contenus, conditions et modalités des candidatures

Jean-Sébastien STEIL, directeur de la Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue

Atelier 231, centre de ressources

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

18h00 – 19h00 | Présentation des trois dernières parutions aux collections Carnets de rue et Scénogrammes des éditions l’Entretemps

Tout ouïe, essai documenté d’Anne Gonon sur la création musicale et sonore dans l’espace public / Rue Jean Jaurès, texte du spectacle de la Compagnie Internationale Alligator sur Jean Jaurès / Tchao Moisy & Embarquement pour Battaffadoua, recueil des pièces franco-burkinabè de Tartar(e) et Émile Didier Nana.

Chapiteau du bois de la Garenne, autour d’une « happy hour »

En présence de Claudine DUSSOLLIER, directrice de la collection Carnets de rue et d’Émile Didier NANA pour une dédicace personnalisée de Tchao Moisy et Embarquement pour Battaffadoua, et d’autres auteurs et artistes de la Collection.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

23h15 – 23h45 | BOUM fédé, par la fédération normande des arts de la rue

Cité Bistrot Raspail, plan pastille 12

 

DIMANCHE 26 JUIN

10h00 – 12h00 | Dynamiques internationales pour les arts de la rue et de l’espace public : réseau IN SITU, une coopération créative au long court / Année France-Corée 2015-2016, un temps fort de partenariats artistiques

Hôtel de Ville, salle du Conseil – rencontre avec traduction audio-casquée

Modératrice : Claudine DUSSOLLIER
directrice de la collection « Carnets de rue » aux éditions l’Entretemps

Réseau IN SITU, une coopération créative au long court qui oeuvre à la visibilité, à la reconnaissance et à la structuration du secteur des arts de la rue et de l’espace public en Europe

Présentation du réseau IN SITU, expérience de coopération européenne structurante avec les projets PLATFORM et ACT

Pierre SAUVAGEOT, compositeur, directeur de Lieux publics, centre national de création en espace public, chef de file du réseau IN SITU
Ariane BIEOU, coordinatrice du réseau IN SITU

Réseau IN SITU, arpenter l’Europe, une rencontre entre des artistes, des territoires et leurs habitants : témoignage de l’expérience artistique du G. Bistaki dans différentes villes de Norvège

Florent BERGAL, chorégraphe, danseur, acrobate, manipulateur d’objets, codirecteur artistique du G. Bistaki, cirque chorégraphique d’investigation et « IN SITU artist »
James MOORE, programmateur et producteur, Scenekunst Østfold v/ Østfold kulturutvikling, Norvège, membre du réseau IN SITU

Année France-Corée 2015-2016, un temps fort permettant d’impulser des partenariats artistiques uniques et d’ouvrir le champ des expérimentations artistiques et des dynamiques à l’international

FAI-AR, du laboratoire de recherche et d’expérimentation Lost in translation ou la fabrique d’une oeuvre franco-coréenne à grand format, aux workshops de transmission et d’échange pour des artistes et constructeurs coréens : témoignage des projets menés dans le cadre de l’année France-Corée 2015-2016

Jean-Sébastien STEIL, directeur de la Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue FAI-AR

PASSAGE, création franco-coréenne des compagnies Karnavires & Hwarang Arts Pyrotechnics présentée sur Viva Cité dans le cadre de l’année France-Corée 2015-2016 : témoignage d’une rencontre artistique autour d’une co-création et de résidences croisées entre la France et la Corée du Sud

Rémy AUDA, metteur en scène de la compagnie Karnavires
Julien LEMONNIER, artiste de la compagnie Karnavires

Chang-Seok KWAK,
directeur artistique de la compagnie Hwarang Art Pyrotechnics
Seok-Joong CHOI, scénographe de la compagnie Hwarang Art Pyrotechnics

 

Autres dynamiques et constructions à l’oeuvre à l’échelle internationale : L’IFAPS, Fédération Internationale des Arts en Espaces Publics / International federation of Arts in public spaces

L’IFAPS, née le 1er mars 2015 à Berlin, rassemble les fédérations française, allemande, suisse et burkinabè à l’initiative de ce projet : présentation de la Fédération Internationale des Arts en Espaces Publics

Boniface KAGAMBEGA, directeur d’ACMUR, association Arts, Clowns, Marionnettes et Musiques dans nos Rues et directeur artistique du festival Rendez-vous chez nous de Ouagadougou au Burkina Faso, membre fondateur de l’IFAPS
Jérôme NAISSANT, coordinateur de la fédération nationale des arts de la rue membre fondateur de l’IFAPS

   

Festival Viva Cité - Appel aux amateurs

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer

Pour la 27ème édition de Viva Cité qui se déroulera les 24, 25 et 26 juin prochains, plusieurs projets artistiques proposent aux amateurs une implication dans les spectacles présentés pendant le festival. Aucune compétence particulière n’est demandée et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour partager des moments de rencontres artistiques, humaines et conviviales.

Le premier appel concerne la compagnie X-TNT qui orchestre le coup d’envoi cette année.
Les membres de la compagnie viendront présenter leur projet le mardi 17 mai à partir de 17h30 dans la salle des mariages de l’Hôtel de ville de Sotteville-lès-Rouen.

RENSEIGNEMENT
Direction des Affaires Culturelles
Bruno BOSCHER
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
02 35 63 60 89

   

Page 7 sur 117


Agenda
Actualités
Rue et Cirque, la médiathèque numérique (Nouvelle fenêtre)La médiathèque numérique
des arts de la rue et des arts du cirque.